Travailler en milieu protégé (ESAT)

Les Établissements et Service d’Accompagnement par le Travail (Esat) sont des établissements médico-sociaux dont l’objectif est de permettre aux personnes en situation de handicap d’exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d’un soutien médico-social et éducatif dans un milieu dit « protégé ». Pour y travailler, certaines conditions doivent être respectées. Sur certains points, les modalités d’emploi en ESAT sont différentes que dans le milieu ordinaire.

Qu’est-ce qu’un Esat ?

Un ESAT propose aux personnes en situation de handicap une activité professionnelle et un soutien médico-social et éducatif, dans un milieu protégé.  Cette structure accueille des personnes dont les capacités de travail et d’autonomie ne permettent pas de travailler dans une entreprise ordinaire ou une entreprise adaptée.

Les ESAT interviennent dans de nombreux domaines d’activités : restauration, entretien et propreté, prestations industrielles et activités artisanales, logistique et conditionnement, espaces verts, imprimerie, communication et événementiels… Ces activités sont organisées au sein d’ateliers animés par un ou plusieurs encadrants.

L’ESAT peut parfois disposer d’un foyer d’hébergement pour offrir un accueil en dehors du temps d’activité professionnelle.

 

Qui peut travailler en ESAT ?

Certaines conditions d’admission doivent être respectées pour travailler en ESAT. Il faut notamment bénéficier de la RQTH et d’une orientation professionnelle en ESAT. Cette orientation est décidée par CDAPH de la MDPH 31.

 

Les modalités d’emploi en ESAT

Le travailleur handicapé intégré en ESAT n’a pas le statut de salarié. Il ne signe pas de « contrat de travail » mais un « contrat de soutien et d’aide par le travail » qui définit ses droits et obligations, ainsi que ceux de l’ESAT.

Ce contrat précise les activités professionnelles du travailleur et comment est mis en œuvre le soutien médico-social ou éducatif. Il est signé pour une durée d’un an renouvelable. Le licenciement en ESAT est impossible. Cependant le « contrat de soutien et d’aide par le travail » peut être suspendu si le comportement du travailleur met gravement en danger sa santé ou sa sécurité, ou celle des autres.

La personne travaillant en ESAT perçoit un salaire appelé « rémunération garantie », correspondant à un pourcentage du SMIC horaire.

Les travailleurs en Esat ne relèvent pas du Code du travail, sauf en matière d’hygiène et sécurité, de médecine du travail, de congés payés ou de durée légale de travail par semaine (35 heures maximum), les règles du code du travail s’appliquent.

 

 

 

En 1 clic

La Maison Départementale des Personnes Handicapées de la Haute Garonne est le fruit d’une volonté commune d’améliorer l’accès aux droits des personnes en situation de handicap.

Actualités

Toutes les actualités

Venir à la MDPH ou nous contacter

première adresse de la MDPH31
TOULOUSE
10, place Alphonse-Jourdain


ACCUEIL DU PUBLIC A TOULOUSE

  • Mardi 8h15 – 12h
  • Jeudi 8h15 – 12h

Une permanence en langue des signes françaises (8h30-12h) est disponible.
Pour les personnes sourdes et malentendantes il est possible de prendre rendez avec l’application ACCE-O


S’INFORMER

  • 0 800 31 01 31 (appel et service gratuit)
    Lundi, mercredi, jeudi et vendredi – de 8h à 17h
  • Mardi – de 8h à 12h

Par courriel : mdph@cd31.fr


COURRIER

MDPH de la Haute Garonne
CS 87089
31070 TOULOUSE cedex


Suivez la Haute-Garonne.fr