Assurer les dépenses de la vie courante

A Toulouse et en Haute-Garonne, en cas d’incapacité totale ou de restrictions importantes dans sa capacité à travailler, la MDPH 31 accompagne les personnes en situation de handicap dans leur demande d’accès aux aides existantes, comme l’Allocation Adulte Handicapée (AAH) ou le complément de ressources (CPR).

Avoir un revenu minimum : l’Allocation Adulte Handicapée – AAH

L’AAH est un revenu d’existence garanti par l’État aux personnes en situation de handicap pour régler les dépenses de la vie courante : loyer, énergie, habillement, alimentation…

Comme son nom l’indique, pour bénéficier de l’AAH, il faut avoir plus de 20 ans (ou plus de 16 ans pour un jeune qui n’est plus considéré à la charge des parents pour le bénéfice des prestations familiales) et être en situation de handicap.

L’AAH a pour objectif d’aider des personnes qui ne sont pas en mesure de travailler ou qui ont une « restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi » compte tenu de leur handicap.

L’AAH dans le détail

 

Le complément de ressources (CPR) depuis le 1er  décembre 2019

La loi a changé. Le complément de ressources (CPR) est supprimé : en effet, l’article 266 de la loi n°2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances pour 2019 a supprimé le complément de ressources à compter du 1er décembre 2019.

Toucher le Revenu de Solidarité Active (RSA) ?

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) permet d’assurer aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu.

Les personnes en situation de handicap peuvent cumuler le RSA et l’AAH si vous remplissez les conditions requises. Le montant du RSA sera réduit du montant de l’AAH. Il n’est pas possible de cumuler l’intégralité de chacun des deux montants. Il est plus avantageux de conserver le montant de l’AAH car il est plus élevé que celui du RSA.

 

Emprunt et handicap : c’est possible ?

Lorsque vous faites la demande d’un crédit à la consommation, immobilière ou professionnelle, les établissements de crédits analysent votre capacité à rembourser.

Il est alors nécessaire de souscrire à une assurance emprunteur pour garantir le prêt immobilier ou professionnel. Si votre handicap ne permet pas d’accéder à une couverture d’assurance aux conditions standards du contrat, un dispositif a été mis en place afin d’y remédier.

Depuis le 6 janvier 2007, une convention a été mise en place afin de favoriser l’accès à l’assurance et à l’emprunt pour ce public.

La convention AERAS (assurer et emprunter avec un risque aggravé de la santé) a été signée entre l’état, les établissements de crédit, les assureurs et les associations représentant les personnes les personnes malades et les consommateurs. Les prêts concernés par celle-ci sont ceux à la consommation, immobiliers et professionnels.

Afin de vous rapprocher du réfèrent AERAS désigné dans chaque établissement de crédit, je vous invite à utiliser le lien suivant : www.aeras-infos.fr

Prêt handicap par la CAF (Caisse d’Allocation Familiale) : Sachez aussi que si vous êtes allocataires de l’allocation Adultes Handicapées, et si vous avez un handicap à 80%, vous pouvez prétendre à un crédit travaux CAF sans intérêt. Il n’est pas soumis aux conditions de ressources.

Les travaux éligibles à ce prêt sont :