Formation spécialisée et reclassement professionnel

Toute personne ayant la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RTQH) peut suivre un accompagnement / formation professionnelle adapté à sa situation. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez en faire la demande auprès de la MDPH .

Sur décision de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), vous pouvez alors être orienté vers des organismes spécifiques en milieu adapté, les CPO ou les CRP.

En fonction de votre situation, vous pouvez aussi demander à bénéficier d’un reclassement professionnel.

Pour bénéficier d’une orientation ou reclassement professionnel, il faut être âgé d’au moins 20 ans ou de 16 ans si le demandeur n’est pas scolarisé ou privé d’emploi.

 

Les Centres de Pré orientation Professionnelle (CPO) : définir un projet professionnel

Les Centres de Pré-orientation Professionnelle (CPO) accompagnent des travailleurs reconnus handicapés dans la définition d’un nouveau projet professionnel adapté à leur projet de vie, à leurs capacités et à leurs besoins.

Ces centres proposent des stages, financés par l’État, d’une durée maximum de 12 semaines pour définir un projet professionnel ou une formation adaptée. Pendant cette période, la personne en situation de handicap a le statut de stagiaire.

Au cours du stage, elle bénéficie d’un accompagnement individualisé assuré par un formateur référent. Ce formateur peut proposer des mises en situation au sein d’ateliers professionnels afin d’évaluer les capacités de la personne en situation de handicap au regard du projet professionnel envisagé.

 

Les Centres de Rééducation Professionnelle (CRP) : réaliser une formation professionnelle

Les Centres de Rééducation Professionnelle (CRP) accueillent des travailleurs reconnus handicapés pour participer à des formations professionnelles adaptées, dont l’objectif est de faciliter le retour à l’emploi en milieu professionnel ordinaire, grâce à l’acquisition de nouvelles compétences.

Les formations professionnelles dispensées par le CRP se déroulent dans un environnement médico-social adapté.

La durée des stages de formation varie en fonction du métier préparé (secteur agricole, industriel ou commercial) entre 10 et 30 mois. Les CRP proposent des remises à niveau et des pré professionnalisations.

Les travailleurs handicapés bénéficient d’une rémunération mensuelle qui dépend de leur situation antérieure à l’entrée en centre.

La Fédération des Associations, des Groupements et des Établissements pour la Réadaptation des personnes en situation de Handicap (FAGERH) peut vous informe sur les métiers, les formations, les bilans de compétence et les pré-orientations possible. Le site internet de la FAGERH propose un annuaire des structures dédiées.

Trouver un CRP en Haute-Garonne

Vous trouverez ci-dessous une liste de CRP situés dans le département.

Nom de l’établissement Adresse Téléphone Activités
CRIC TOULOUSE 19, place Croix de Pierre
31000 Toulouse
05.62.48.40.00 Centre de Formation
CRIC CENTRE DE PREORIENTATION 5, rue Rimont
31100 Toulouse
05.61.76.58.76 Orientation Professionnelle
ECOLE VINCENT AURIOL Avenue Aristide Briand
B.P N°20 320 – 31605 Muret cedex
05.61.51.94.80 Centre de Formation
YMCA DE COLOMIERS 13, Avenue Édouard Serres
31773 Colomiers Cedex
05.61.15.98.98 Centre de Formation
CEPIERE FORMATION 28 rue de l’Aiguette
31000 TOULOUSE
05.62.14.95.00 Centre de Formation
Qu’est-ce que le « Contrat de Rééducation Professionnelle » ?

Si à l’issue d’un arrêt maladie, d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle, vous avez perdu la possibilité d’exercer votre profession, vous êtes concerné par ce type de contrat.

Le contrat de rééducation professionnelle, conclu pour une durée de 3 mois à 1 an, a pour but de vous réhabituer à l’exercice de votre ancien métier grâce à une formation pratique et, éventuellement, théorique.

Il peut être mis en place à l’issue d’une reprise du travail à temps partiel dans un but thérapeutique.

Le contrat est conclu entre la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), votre employeur habituel et vous-même.

Pour bénéficier de ce contrat, il est nécessaire de prendre contact avec le médecin du travail. Ce dernier se met en relation avec le Service insertion professionnelle de la CPAM.

Une rencontre regroupant le médecin du travail, l’employeur, la CPAM et vous, a lieu afin de définir les termes de votre contrat. Ils sont ensuite soumis à l’approbation de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Le contrat peut alors être mis en œuvre.

 

Vous souhaitez effectuer un reclassement professionnel ?

Si vous êtes salarié et si vous rencontrez des difficultés sur votre poste de travail, il convient de vous rapprocher du médecin du travail. Le médecin du travail étudiera avec vous et votre employeur les possibilités d’adaptation de votre poste de travail ou un éventuel reclassement au sein de l’entreprise.

Vous pouvez demander à votre employeur l’intervention de CAP EMPLOI – SAMETH pour une étude spécialisée des adaptations requises.

En cas de mise en invalidité, vous devez solliciter Pôle emploi pour étudier vos possibilités de reclassement professionnel. Avec une invalidité de première et deuxième catégorie, vous pouvez continuer à travailler.

Si vous êtes demandeur d’emploi, il convient de déposer une demande d’orientation et/ou de formation à la MDPH ou de vous adresser à Pôle Emploi.

Lorsque le reclassement au sein de votre entreprise n’est pas envisageable, vous pouvez demander une demande d’orientation professionnelle à la MDPH 31.