Le 3977 pour signaler des maltraitances envers les personnes handicapées

10 mars 2022

Disponible 7 jours sur 7, ce numéro gratuit permet aux victimes et aux témoins de signaler des actes de maltraitance.  La plateforme 3977 est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

Une équipe d’écoutants professionnels assure l’écoute, analyse les appels, répondent aux demandes d’information et orientent les appelants, lorsque c’est nécessaire, vers les numéros d’urgence (15, 17, 18) ou vers le réseau des centres départementaux et interdépartementaux pour un suivi individuel et approfondi des situations signalées.
Ces centres peuvent faire intervenir divers acteurs locaux : Centre communal d’action sociale (CCAS,) Centre Local d’Information et de Coordination en faveur des personnes âgées (CLIC), maison départementale des personnes handicapées (MDPH), autorités judiciaires…, pour mettre fin aux maltraitances.

Comment fonctionne le 3977 ?

Toute personne âgée ou adulte en situation de handicap victime de maltraitance peut contacter gratuitement le 3977. Toute personne témoin d’actes de maltraitance ou de négligence peut signaler cette situation au 3977 : entourage, professionnels de santé et médico-social, proche-aidant.

Le signalement peut se faire :

par téléphone au 3977 (L’appel ne figure pas sur les relevés téléphoniques)

  • du lundi au vendredi de 9h à 19h
  • le samedi et dimanche de 9h à 13h et de 14h à 19h.
  • Pour les personnes sourdes et malentendantes, du lundi au vendredi de 9h à 17h30.

par un formulaire en ligne sur le site 3977.fr ;

par courriel : 3977@3977contrelamaltraitance.org

Quelles maltraitances peuvent être signalées ?

Les maltraitances envers les personnes vulnérables peuvent être de formes multiples :

  • physiques,
  • psychologiques,
  • sexuelles,
  • matérielles ou financières,
  • d’atteinte aux droits,
  • liées aux soins, d’inattention ou de négligence.

La plateforme 3977 propose une liste de troubles affectant une personne vulnérable et qui peuvent être le signe évocateur de maltraitances possibles.
Ces violences ou négligences répétées créent isolement, souffrance et détresse chez les personnes vulnérables. Qu’ils soient commis à domicile ou dans un établissement, ces actes de maltraitance doivent être signalés et traités, ils nécessitent une vigilance accrue de chacun. En effet, selon les données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), moins de 5 % des maltraitances font l’objet d’alertes.

Source : Perte d’autonomie -Le 3977 pour signaler des maltraitances envers les personnes âgées  | service-public.fr