Handicap et confinement : avoir une aide psychologique et alerter sur les violences intrafamiliales

3 avril 2020

La période de confinement pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 peut être difficile pour certain.e.s d’entre nous, a fortiori en situation de handicap ou d’aidant familial. Le quotidien est bouleversé : il peut être nécessaire de parler et d’être écouté.e. Le 05 34 39 33 47 est à votre disposition.

Par ailleurs, le confinement peut augmenter les risques de violences intrafamiliales. Victimes et témoins peuvent alerter grâce à différents numéros et dispositifs permettant aux forces de l’ordre d’intervenir.

 

Besoin d’un soutien psychologique en cette période de confinement ? Un numéro unique : le 05 34 39 33 47.

Un dispositif de soutien psychologique est mis en place par la cellule d’urgence médico-psychologique des hôpitaux de Toulouse à l’attention des professionnels de santé, des patients, de leurs familles et de manière générale pour la population.

Que vous soyez en situation de handicap ou d’aidant, cette période de confinement peut être délicate à vivre.

Un numéro unique à l’échelle de la région Occitanie est à votre disposition : le 05 34 39 33 47.

 

Violences intrafamiliales : confiné.e.s, il est possible d’alerter.

Différents dispositifs d’alerte ont été mis en place pour les victimes ou témoins de violences intrafamiliales, notamment durant la période de confinement :

  • L’engagement du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens pour permettre aux victimes de se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, où elles seront accueillies et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre.
  • Le 3919, numéro d’écoute national pour les femmes victimes de violence, reste opérationnel et une écoute à distance a été mise en place. La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.
  • Le 119, numéro d’appel pour l’enfance en danger, continue à être joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur, en priorisant les appels d’enfants.
  • La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes mise en place par le ministère de l’Intérieur pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d’assistance et de conseils.

Active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, elle permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée. Chacun.e peut diriger les victimes de violences conjugales vers cette plateforme, plus adaptée à la période de confinement.

  • Le « 114 », numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants.

Ce numéro unique, national, gratuit est accessible par visiophonie, tchat, SMS ou fax, 24H/24, 7J/7. Des agents de régulation 114, sourds et entendants, gèrent votre appel et contactent le service d’urgence le plus proche : SAMU (15), Police-Gendarmerie (17), Sapeurs-Pompiers (18).

Pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, il convient de contacter les services de première urgence : le 17 est à la disposition des victimes et doit impérativement être le moyen de contact utilisé en cas d’urgence. Il permet une action rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour protéger la ou les victimes.